Danger sur les classes maternelles et élémentaires à Veigné

En préambule à cette communication, nous tenons à préciser que notre objectif est d’alerter l’ensemble des parents d’élèves de Veigné sur la situation et ce à partir des éléments que nous avons. Nous parlerons plus spécifiquement du groupe scolaire des Gués pour lequel nous avons des informations mais nous sommes conscients que des problèmes identiques se posent pour le groupe scolaire du Bourg. Nous sommes convaincus qu’en nous battant ensemble, dans l’intérêt de nos enfants, nous pourrons limiter les dégâts et trouver les solutions les plus profitables pour nos enfants.

La problématique.

A chaque rentrée scolaire, le spectre des fermetures de classe refait surface. La rentrée 2014-2015 n’a pas fait exception. Cette année les effectifs sur la commune ont permis d’éviter le pire. Toutefois, nous avions tous conscience que la rentrée prochaine serait particulièrement difficile et, jours après jours, nos craintes se confirment. Il est maintenant temps de nous unir et de réagir dans l’intérêt de nos enfants.

La situation du groupe scolaire des Gués.

Pour l’école élémentaire, la fermeture d’une classe semble inéluctable. Chaque fermeture nécessite une réorganisation de la répartition des classes avec une augmentation des effectifs dans les classes restantes. Cette situation entraîne un bouleversement de l’équipe pédagogique et par la même occasion de l’environnement de nos enfants.

Pour l’école maternelle, après des années inquiétantes qui ont nécessitées la mobilisation de tous, les effectifs semblent se stabiliser. Il faut toutefois rester vigilant.

Notre position.

Les récents événements nous ont montré, si nous en avions encore besoin, l’importance de l’éducation dans notre société. Il est de notre devoir de parents et de citoyens de nous battre pour que les moyens nécessaires soient alloués à notre système éducatif. Ce dernier n’est pas une réponse à nos problèmes, il est une solution. Il est temps de faire machine arrière et de revenir à des effectifs raisonnables dans nos classes. Nous ne pouvons plus tolérer l’augmentation continue des effectifs au détriment du temps passé avec chaque enfant.

Les récents événements ont confirmé l’importance de notre système éducatif. Il est de notre devoir de parents et de citoyens de nous battre pour que les moyens nécessaires soient alloués. Ne laissons pas nos classes fermer, nous conserverons ainsi un effectif raisonnables dans chacune d’elles et limiterons les perturbations au sein des équipes pédagogiques. Il faut réfléchir ensemble à des solutions sur le long terme afin de garantir la pérennité de nos deux groupes scolaires et éviter les perturbations crées lorsqu’il faut réagir en urgence. En effet au-delà des inscriptions en maternelle, c’est la vie du groupe qui est en jeu pour plusieurs années. C’est pour ces raisons que lors du 1er conseil de l’école élémentaire du 10 novembre 2014, les membres de l’APE des Gués ont demandé à la mairie sa position sur une éventuelle modification de la carte scolaire. Il nous a été répondu qu’il n’y avait pas de modifications prévues. Le compte rendu du conseil d’école maternelle du bourg du 6 novembre 2014 indique pourtant « Afin de renforcer encore plus les effectifs des écoles du bourg deux pistes ont été ouvertes lors de la réunion du 09.10 : redécoupage des zones scolaires au sein de la commune, orienter les enfants du voyage vers les écoles du Bourg plutôt que vers les écoles des Gués ». Nous sommes conscients des différents enjeux comme par exemple, le maintient de la décharge de direction pour l’école maternelle du Bourg, et préconisons que l’ensemble des acteurs soient consultés et informés. Nous ne pouvons que déplorer ce que nous considérons comme un double discours qui au final conduit à des tensions improductives. Enfin nous tenons à rappeler que le principal élément à prendre en compte lors de ce genre d’arbitrage est l’intérêt de nos enfants. L’inspection académique nous donne raison sur ce point au vu des recommandations concernant les enfants du voyage et leur maintient aux Gués.

Nous souhaitons que notre message soit largement diffusé, que l’ensemble des protagonistes (mairie, enseignants et parents d’élèves) se rencontrent et étudient les différentes options afin de continuer à offrir un enseignement de qualité à nos enfants et ce pour de longues années. Enfin, nous espérons que tout le monde se mobilise dès maintenant pour que la rentrée prochaine soit sereine et que nos classes puissent vivre.

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cet article